trapeze

Trapeze, le spécialiste des Travaux du bâtiment
d’accès difficile et du Nettoyage en hauteur

ON RECRUTE
01 47 90 72 72

Travail en hauteur et protections collectives

A priori, à la conception des locaux, les équipements pour le travail en hauteur doivent être pensé de façon permanente. Toutefois, en fonction de l’ancienneté des bâtiment ou s’il s’agit de travaux de construction, il faut privilégier des protections collectives.

Partager imprimer
visu_article


Il existe différents types de protections collectives pour le travail en hauteur. En fonction de la nature du travail en hauteur et de la configuration des lieux et des locaux, certaines sont plus ou moins appropriées. On distingue ces protections collectives par le fait qu’elles sont ou non mécanisées.


Protections collectives non mécanisées :

• les filets de sécurité ou filet anti-chute.

Ces protection collectives souples sont régies par la Norme NF EN 1263-2. L’installation des filets de sécurité et anti-chute nécessite savoir-faire et technicité. 


• les gardes-corps temporaires ou provisoires.

Ils permettent de protéger les bords ou les rives de plancher, de dalle ou de toit durant les chantiers de constructions et protègent ainsi le travail en hauteur. Ces gardes-corps sont catégorisés en fonction de la configuration des lieux, de l’angle et du degrés d’inclinaison du plan. L’installation de ces gardes-corps répondent à la Norme NF EN 13374.


• L’escabeau PIRL : Plateforme Individuelle Roulantes légère

Cette plateforme est conçu pour accueillir une seule personne et permet un travail en hauteur limité. Il s’agit d’un escabeau conçu pour être stable et protéger son utilisateur des chutes de la plateforme. Les Normes NF EN 1004 et NF P 93-354 règlementent les PIRL.


 • Les échafaudages roulants

Ce type d’échafaudage permet le travail en hauteur à plusieurs sur une plateforme stable et en toute sécurité. L’échafaudage roulant peut par ailleurs être déplacé au fur et à mesure de l’avancement du chantier. En revanche, sa hauteur de travail est limité à 12 mètres. Pour des façades encore plus hautes, il faut faire le choix d’un échafaudage fixe installé pour une longue durée et pour des hauteurs importantes. Pour en savoir plus, consultez les Normes NF EN 1004 et NP P 93-520.


Les échafaudages fixes

L’échafaudage fixe est constitué de composants préfabriqués qui doivent être assemblés et montés. C’est la protection collective qui assurent la plus grande sécurité pour les travailleurs et qui permet toutes formes de travaux en hauteur. Le montage de l’échafaudage est un savoir-faire en lui-même et doit respecter les Normes NF EN 12810-1, NF EN 12810-1, NF EN 12810-2, NF EN 12811-1,  NF EN 12811-2, NF EN 12811-3.



Protections collectives mécanisées :

Les plateformes suspendues

Ces plateformes sont suspendues dans le vide par un système de câbles et de poulies pour permettre d’effectuer le travail en hauteur sur des édifices de grande hauteur et dotés de surfaces verticales. Ces plateforme de travail suspendues ne peuvent pas supporter de trop lourdes charges. Le bâtiment doit avoir été conçu avec le système de suspension pour recourir à ce type de plateforme. Elles sont régies par la Norme NF EN 1808.


Les plateformes sur mats

Les mâts sont fixés à la façade et les plateformes sont elles-mêmes fixées aux mâts. Ces plateformes permettent le travail en hauteur en toute sécurité et peuvent accueillir des charges lourdes. Pour en savoir plus se référer à la Norme NF EN 1495.



En savoir plus

trapeze